La couveuse

Origines du projet

A la suite de réunions regroupant divers acteurs agricoles et/ou associatifs locaux sur initiative de WECF France en 2010, le Collectif Agriculture Durable de Proximité-Léman (ADP-Léman) est créé début 2011.
Les problématiques abordées par le Collectif recouvrent les installations, les systèmes alimentaires locaux, l’agro-écologie, la politique foncière, et la dimension genre du développement rural.
Pour promouvoir une agriculture durable et de proximité sur le territoire, diverses pistes de réflexion sont ouvertes. Elles concernent l’installation de nouveaux agriculteurs sur des projets diversifiés en agriculture biologique et/ou paysanne, la transformation de produits locaux, la commercialisation en circuits courts…
La réflexion sur les freins à l’installation a aboutit à un premier projet : la création d’une couveuse d’activités agricoles qui devrait permettre à des candidats principalement issus de milieux non agricoles et porteurs de projets non conventionnels de tester leur projet en grandeur réelle et d’être  accompagnés dans l’accès effectif au foncier et le démarrage de leur activité.
En décembre 2011, le projet de couveuse agricole s’est structuré en association et a pris le nom d’InitiaTerre.

Comment ça marche ?

La couveuse met à la disposition  des porteurs de projet un espace-test agricole (terrain, matériel agricole et local technique) et un accompagnement professionnel adapté, dans un cadre juridique et matériel sécurisé, pour un temps défini (2 à 3 ans).

La couveuse apporte aux porteurs de projet :
● Un cadre légal d’exercice du test
● Un statut social : le contrat d’appui au projet d’entreprise (CAPE)
● Des moyens de production
● Un dispositif d’accompagnement et de tutorat adapté à chaque porteu-r-se de projet
● Un réseau d’acteurs et de partenaires

InitiaTerre est immatriculée en tant qu’exploitation agricole auprès de la MSA depuis le 15 novembre 2011. A ce titre, elle est en capacité d’établir des CAPE pour les couvés.
Le bénéficiaire du CAPE est assimilé salarié, et a accès pendant toute la durée du contrat aux droits sociaux des salariés et au maintien de droits antérieurs (assurance chômage par exemple).
La couveuse est responsable de l’activité du couvé pendant toute la durée du test et porte la gestion de sa comptabilité.

Le / la couvé-e commercialise ses productions par l’intermédiaire de la couveuse. Il participe au fonctionnement de la structure d’accompagnement en reversant périodiquement (tel que définit dans son contrat) 10 % de son chiffre d’affaire à InitiaTerre.

Un outil pour :

● Redéployer une agriculture de proximité, écologique et créatrice d’emplois
● Favoriser l’installation de personnes non issues du milieu agricole
● Sécuriser les reconversions professionnelles
et les parcours d’installation
● Renouveler le travail collectif et coopératif
● Proposer de nouvelles formes de gouvernance territoriale

Des objectifs qui s’inscrivent dans un projet de territoire :

● Répondre à une demande en produits locaux et sains
● Renforcer les circuits courts
● Développer des systèmes alimentaires locaux
● Préserver les terres agricoles et la biodiversité

Le test d’activité, c’est quoi ?

Il permet au/à la porteu-r-se d’évaluer son projet et sa capacité à le mener, dans le but de décider de la poursuite, de l’ajustement ou de la réorientation du projet.